L'escrime est une solution à la sédentarité des jeunes

Le site de la Fédération Française des Clubs Omnisports a publié un article rédigé par Simon Pouts le 30 novembre 2020 au sujet de la dernière étude réalisée par l’Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale. Elle couvre les problématiques de l’inactivité physique et sédentarité chez les jeunes et leurs conséquences au quotidien. Comme nous sommes tous concernés et que nous pouvons offrir des solutions en terme d’activité physique dans nos salles d’armes, nous relayons cet excellent article.

« L’Anses publie une évaluation des risques sanitaires associés à la sédentarité et à l’inactivité physique des enfants et adolescents.
En s’appuyant sur les données d’INCA3 (troisième étude sur les consommations et les habitudes alimentaires de la population française), l’Anses a souhaité évaluer les effets sanitaires des jeunes français face à la sédentarité et à l’inactivité physique.

  • En 2016, ils avaient déjà déterminé les seuils sanitaires spécifiques aux 6-17 ans liés aux deux facteurs de risques précédemment cités :
    La sédentarité : le temps passé assis ou allongé devant un écran de loisir, hors temps scolaire. Lorsqu’il est supérieur à 2 heures par jour, ce « temps écran » peut constituer un risque pour la santé ;
  • L’inactivité physique : lorsque l’activité physique est inférieure à 60 minutes par jour, incluant le sport pratiqué pendant le temps scolaire, les jeunes sont considérés comme insuffisamment actifs.

Aujourd’hui, les deux tiers des 11-17 ans dépassent les deux seuils sanitaires :

  • 66 % présentent un risque sanitaire préoccupant, caractérisé par le dépassement simultané des deux seuils sanitaires : plus de 2 heures de temps écran et moins de 60 minutes d’activité physique par jour ;
  • 49 % présentent un risque sanitaire très élevé, caractérisé par des seuils plus sévères, soit plus de 4h30 de temps écran journalier et/ou moins de 20 minutes d’activité physique par jour.

 

« C’est une véritable bombe à retardement qui s’installe dans le quotidien de la population la plus jeune. »

 

Le niveau de sédentarité est plus élevé encore chez les adolescents les plus âgées (15-17 ans) et chez les jeunes issus des milieux les moins favorisés.
Les résultats de cette expertise interpellent fortement l’Anses. En effet, il est extrêmement rare qu’une évaluation des risques montre que les deux tiers de la population étudiée présentent un dépassement des seuils sanitaires, traduisant ainsi une exposition à un niveau de risque élevé pour la santé (surpoids, obésité, troubles alimentaires, qualité du sommeil altéré…).

C’est une véritable bombe à retardement qui s’installe dans le quotidien de la population la plus jeune. En effet, l’adolescence est une période charnière au cours de laquelle les habitudes acquises ont tendance à se pérenniser voire à s’accentuer à l’âge adulte. Selon l’OMS la sédentarité est la première cause non transmissible de mortalité dans le monde. Sur le long terme ce constat risque donc de se renforcer si rien n’est fait.

Ce problème de sédentarité doit être considéré sur le long terme. Cela nous renvoie au concept de littératie physique. Ce terme, récent, définit la capacité d’un individu à intégrer et valorisé l’activité physique dans son mode de vie tout au long de son existence. On peut le résumé par « être actif tout au long de sa vie ».
La problématique de la sédentarité chez les enfants et les adolescents nous montre que l’adoption d’un mode de vie actif n’est pas automatique, c’est le résultat d’une éducation.

L’éducation n’est pas seulement le développement des capacités intellectuelles et morales mais également physique. Si les programmes scolaires ont déjà investi le champ de la santé par l’activité physique il reste nécessaire de rappeler le rôle important des associations sportives et notamment des clubs omnisports qui permettent d’offrir un large panel d’activités sportives.

Les clubs sont un élément très important dans l’éducation de la jeunesse. Notre milieu est une deuxième école qui peut prendre le relais face à la baisse des heures d’EPS dispensée dans le système scolaire. »

Article rédigé par Simon Pouts pour ffco.org et publié le 30 novembre 2020

L’Eveil Escrime pour lutter contre l’inactivité physique et la sédentarité

Fort de ce constat, il faut éveiller les consciences des parents pour rendre systématique et dès le plus jeune âge une activité physique régulière. cela peut commencer par la marche à pieds à privilégier sur les transports en commun.

C’est privilégier les escaliers plutôt que l’ascenseur. C’est ensuite propose du multi-activité avec les copains en intérieur ou extérieur. Les beaux jours sont souvent propices à l’apprentissage du vélo ou de la natation dans le cadre familial.

Prêchons un peu pour notre paroisse avec l’accueil des enfants de 4 à 6 ans dans nos clubs à grâce  l’Eveil Escrime. L’occasion de découvrir notre discipline à travers le jeu et de se familiariser avec l’autre et l’opposition. Nombreux sont les clubs parisiens qui accueilleront vos enfants et en faire de futurs champions.

Découvrez le sabre laser à Paris !

Un autre moyen très sympa d’intégrer notre fédération, c’est la découverte du sabre laser ! Développée par la FFE en 2018, l’Académie de sabre laser s’inspire de l’univers Star Wars pour proposer « un apprentissage qui intègre une dimension spirituelle et morale visant à la maîtrise de soi et au développement global de l’individu, à la fois externe (force, souplesse), interne (énergie, santé), intellectuel et moral. » 

Vous pouvez venir en club avec vos enfants et ados afin de participer ensemble à une séance de découverte et pourquoi débuter une carrière de jeune padawan…

 

Bref, l’Escrime A Paris apporte des solutions à la sédentarité des jeunes. N’hésitez pas à pousser la porte des clubs pour découvrir un univers riche de pratiques sportives et artistiques variées et d’une grande convivialité !

PARTAGER CET ARTICLE :

Comments are closed

Articles récents
  • Le calendrier des rencontres Adultes Loisirs 2022-2023
    Le calendrier des belles rencontres « Adultes Loisirs » de la saison 2022-2023 est disponible ! PARTAGER CET ARTICLE […]
  • Un peu d’escrime avec l’UFOLEP
    Petit retour sur nos animations de l’été… nombreux sont les clubs à avoir proposé des stages cet été. Le CIDE Paris a fait découvrir l’escrime aux […]
  • La Coupe de Paris
    Après 2 éditions consécutives annulées, les élu(e)s du CIDE IDF PARIS ont souhaité célébrer les merveilleux résultats de l’escrime parisienne à […]
  • De l’escrime au jardin d’enfants
    Quel est le « bon âge » pour commencer l’escrime? Question souvent posée par les parents pressés à laquelle il y a autant de réponses possibles […]
  • Formation CROSIF : comment accueillir un public LGBT au sein de son club ?
    Cette formation gratuite et en distanciel vise à informer et former les élu(e)s et encadrants sportifs sur les enjeux d’inclusion et les […]

© CIDE 75 - Tous droits réservés

| Mentions légales |